CORAN, MODE D’EMPLOI (1)

DESCRIPTION DE COUVERTURE

 

coran

 

Albin Michel – Le livre « Coran, mode d’emploi » est une traduction de l’anglais.

« Depuis que l’islam fait régulièrement la « une » de l’actualité internationale, et qu’il est devenu la deuxième religion de France, des centaines de milliers de Français ont, un jour, décidé d’ouvrir et de lire le Coran. Mais ils se sont souvent arrêtés au bout de quelques pages : si le Coran intrigue, il déconcerte aussi le lecteur non averti. Il s’avère vite difficile à pénétrer car il suit une logique qui lui est propre : comme la Bible, il juxtapose plusieurs genres littéraires ; il ne peut être compris en dehors du contexte qui a été celui de sa rédaction ; sa lecture nécessite une connaissance des commentaires différents, voire divergents, qu’en ont fait les musulmans au cours des quatorze siècles de son histoire.

Farid Esack, l’un des « nouveaux penseurs de l’islam » que Rachid Benzine nous a fait découvrir dans un livre de la même collection, dresse ici le panorama des diverses méthodes de lecture du Coran, des plus fondamentalistes aux plus « modernes ». Il montre comment ces dernières s’appuient sur les sciences humaines et utilisent les outils de la critique historique, littéraire, herméneutique, sociologique. Ce faisant, il nous donne les clés de lecture indispensables à une véritable compréhension de l’univers coranique. »

 

L’auteur : Farid Esack

 

farid

 

Farid Esack est un universitaire musulman sud africain. Il est spécialiste d’herméneutique coranique.
Au lycée, Farid Esack fit ses études en droit islamique et théologie. Lors de sa formation universitaire (toujours à Karachi), Il poursuivi ses études en science coranique qu’il compléta par une thèse en herméneutique coranique à Birmingham (Grande Bretagne). En 1994-95, il a été chercheur en herméneutique biblique à la Philosophische Theologische Hochschule, Sankt Georgen, Frankfurt am Main.
Il est célèbre pour s’être engagé dans le dialogue inter-religieux et la lutte contre l’apartheid, il a joué un rôle de premier plan dans l’United Democratic Front, L’Appel de l’Islam, de l’Organisation des personnes contre le sexisme, le cap contre le racisme et la Conférence mondiale sur la religion et la paix. Il a été un chroniqueur politique pour le Cape Times (hebdomadaire), et Beeld Burger (bimensuel), l’Afrique du Sud quotidien et un contexte socio-religieux, chroniqueur pour Al Qalam, un sud-africain musulman journal mensuel. Islamica, un musulman britannique trimestriels et Assalaamu Alaikum, un musulman basé à New York trimestrielle.
Ancien maître de conférences au Département d’études religieuses à l’Université de Western Cape, il a donné des conférences dans plusieurs universités à travers le monde, y compris Amsterdam , Cambridge, Oxford, Harvard, Temple, Le Caire, Moscou, Karachi, Birmingham, Makerere (Kampala), Cape Town et Jakarta sur diverses questions relatives à l’islam et aux musulmans d’ Afrique du Sud. Il est aujourd’hui professeur invité en études religieuses à l’Université de Hambourg.

(Source Homepage Farid Esack)

Esprit et Vie n°120 – janvier 2005 – 2e quinzaine, p. 24.

Né en 1957, en Afrique du Sud, formé à la jurisprudence et à la théologie musulmanes au Pakistan, Farid Esack a participé activement à la lutte contre l’apartheid. Il élabore depuis une vingtaine d’années une théologie islamique de la libération qui s’appuie sur une nouvelle herméneutique coranique.
Dans cet ouvrage, l’intention de l’auteur est de faire connaître à un large public les questions et les débats qui entourent le Coran depuis les origines jusqu’à nos jours.
Son approche est originale. Alors que le Coran est présenté habituellement à partir de l’histoire de sa « descente » par la tradition apologétique musulmane, Farid Esack commence par situer le Livre dans la vie des musulmans. Dès l’origine, la Parole de Dieu est « en prise » avec ce que vivent le Prophète et ses compagnons. La réception du message est aussi importante que le message lui-même. Le livre est ce que les musulmans en ont fait et en font.
L’auteur n’ignore aucune des grandes questions que soulève la pensée critique face au phénomène coranique. Il récapitule ce que les exégètes musulmans (ou non musulmans) disent de la structure du texte, de sa composition et de son assemblage en un recueil. Il expose les débats historiques sur la nature « créée » ou « incréée » du Coran. Il nous initie aux sciences islamiques appliquées à la lecture du Livre : circonstances de la révélation (asbâb al-nuzûl), exégèse coranique (tafsîr), herméneutique contemporaine…
Enfin, Farid Esack indique les thèmes fondamentaux du Coran et développe les implications de la lecture du message coranique dans le comportement personnel, social et économique des musulmans, ainsi que dans les pratiques religieuses instituées en islam.
Dans la préface, Rachid Benzine situe la recherche de Farid Esack dans la mouvance des « nouveaux penseurs de l’islam » qui se font entendre depuis quelques décennies. Il note que les questions abordées par l’auteur le sont aussi par les orientalistes occidentaux et les chercheurs contemporains non musulmans. Cependant, « il est rare de les voir abordées de front par un intellectuel qui se revendique ouvertement de l’islam » (p. 13).

Une nouvelle conscience islamique est-elle en train de naître ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :