ATHÉISME

Posted in Philosophie on 23 avril 2019 by alzaz

« Chercher l’origine du sacré dans une réalité métaphysique au principe du cosmos est mystification. C’est encore une réalité d’origine anthropologique et sociale.

Il n’y a pas de cosmogénèse du sacré, mais seulement une sociogénèse. »

Mohamed Arkoun

Publicités

LÀ OÙ PASSE BENALLA, L’HERBE NE REPOUSSE PAS

Posted in Politique, Société with tags , , on 28 décembre 2018 by alzaz

Macron nous prend pour des crons

Il y avait une alliance très étroite entre Benalla et Macron, roi des scandales. Le désordre régnait alors. «Comme c’est étrange, pensait Benalla, ce que la vie nous fait -j’en suis abasourdi, où elle nous emporte et nous dépose, perdus quelque part entre l’irréparable et l’insaisissable, je n’ai fait que tabasser deux imbéciles qui passaient par-là.» Une civilisation avancée contient des résidus de toutes les étapes successivement franchies. L’homme des cavernes et les barbares du temps de Benalla y ont des représentants…

Un clerc, pour quinze sous, sans craindre le holà, peut aller au parquet attaquer Benalla ; et, si le roi des LREM ne lui charme l’oreille, faut-il traiter de sotise tous les mots de Macron et emmerder Boileau ou Corneille ? Après l’Agésilas, hélas ! Mais après le Benalla, Holà ! Qu’on leur dise qu’ils se font trop attendre et qu’Alexandre s’ennuie : à peine sortions-nous pleins de trouble et d’horreur, que Benalla recommence à saigner de fureur.

– Benalla ! le fléau de Macron !

– Ah c’est sûr, c’est pas Joe le Con !

Benalla recevait les appointements de général des armées du cabinet de l’Elysée. Il croyait fort aux devins, et c’était peut-être tout ce qu’il croyait. Benalla parut malheureusement la même année que Collomb, Gérard de son prénom ; la comparaison ne contribua pas à faire remonter Macron à ce haut point de gloire où il s’était élevé.

Dans ce temps de brigandages étatiques et politiciens, Alexandre Benalla passe comme un vaurien, et les Parisiens se sauvent dans la merde médiatique comme de pauvres cons.

Ceci est un pastiche, une parodie, une construction paraphrasée. Je remercie Montesquieu, Boileau, Corneille et tous le autres, illustres inconnus

INSULTE DU JOUR

Posted in Vocabulaire on 17 décembre 2018 by alzaz

Nycthéméral !

Toi-même !

INSULTE DU JOUR

Posted in Vocabulaire on 9 décembre 2018 by alzaz

Conchyliculteur !

Ta mère !

UN SEUL GILET JAUNE ET TOUT EST DÉPEUPLÉ

Posted in Actualité with tags on 1 décembre 2018 by alzaz

CARNIVORES

Posted in Anthropologie with tags , on 29 novembre 2018 by alzaz

J’en porte toute responsabilité. Je suis un monstre. J’ai encore dévoré de la ventraille aujourd’hui. J’ai mangé la merde de la mort, la mère de l’amor, la vie. J’ai tué la vie. Je me suis mangé moi-même.

ÊTRE VEGAN C’EST PAS SI FACILE

Posted in Nature, Poïétique, Société with tags , on 22 octobre 2018 by alzaz

Je n’en avais pas parlé à Fifoune, mais j’ai décidé tout d’un coup de devenir vegan. J’adore les modes et tous les conformismes, même si tout passe, tout lasse et tout casse.

J’ai donc fait des produits cuisinés sans zanimo et j’ai balancé mes pantoufles en laine de chihuahua. Mes desserts lactés, au lait végétal dorénavant. Agar-agar, carraghénanes et autres algues indigestes, eau blanche de soja ou de riz, d’amandes, mais c’est cher, surtout quand c’est bio… je ne compte plus, on n’en est plus à ça près, soyons fou. Fifoune n’a pas apprécié. Je veux dire ni le lait végétal ni les graines de tournesol.

Pas une pas deux, j’ai jeté Fifoune au broyeur ectoplasmique, et j’ai pu exaucer mon voeux le plus cher, me passer des zanimo. Être vegan, c’est cool, et adieu les Fifoune qui servent à rien.

%d blogueurs aiment cette page :